LA LETTRE D'AVB

NOVEMBRE 2020

 

Chers amis, chers donateurs,

Comme chaque année en cette période, nous proposons de vous présenter un bilan des actions menées en 2020 par votre association. Nous souhaitons à cette occasion vous faire partager notre ambition ainsi que nos perspectives pour 2021.

C’est également à cette période que nous nous adressons à vous pour solliciter votre soutien en faveur de nos prochaines actions auprès de populations défavorisées du Burkina Faso.

Vous le savez, ce pays est soumis, depuis maintenant plusieurs années à des troubles fomentés par des groupes armés qui cherchent à déstabiliser le pays dans de nombreuses zones et plus spécialement au Nord. Vient s’ajouter à ces actes de terreur, la pandémie liée à la COVID 19 qui ne connait pas de frontière. Cette pandémie est pour le moment moins répandue dans cette partie de l’Afrique et si elle a eu peu de conséquences en termes sanitaires, elle en a eu beaucoup en termes économiques (échanges commerciaux en berne, fermeture des marchés,…) Les activités économiques fonctionnent au ralenti. Elles entraînent une baisse des revenus quotidiens et une paupérisation accrue d’une grande partie des Burkinabés.

Pourrions-nous dans ce contexte réduire notre soutien à ces populations au motif que nous-mêmes sommes confrontés à une situation inédite, anxiogène et pour le moins compliquée et que le bruit du monde au Liban, en Syrie, en Arménie et ailleurs est et reste assourdissant ? Nous nous refusons à effectuer ce type de choix et affirmons plus que jamais la nécessité d’accompagner ces populations dans le développement de projets contribuant à soutenir l’économie locale et par là même leur mieux-vivre.

La majeure partie des projets retenus par AVB permet à des femmes de créer leur emploi après une remise à niveau scolaire et une formation, ou d’aider des femmes qui en groupe développent des activités complémentaires génératrices de revenus. Quelques familles d’agriculteurs ont également bénéficié d’un équipement (culture attelée, maraîchage, …) pour le travail des champs.

Depuis maintenant trois années, l’accompagnement et le suivi sont assurés par les associations locales burkinabés, nos partenaires sur chacun des sites concernés. Des engagements mutuels et des règles de bon fonctionnement ont bien entendu été formalisés sous forme de convention avec chacune de ces associations.

 

Il s’agit des associations :

          -   AKT : ‘’KoglTaaba’’ qui signifie ‘’s’entraider’’, à Bobo-Dioulasso,

          -   MKY : ‘’Muso Ka Yriwali’’ qui signifie ‘’Promotion de la femme’’, à Koudougou,

          -   AF/LTM : Association Femme, Lève Toi et Marche, à Diébougou,

Nous avons également élargi notre présence en accompagnant des projets sur les sites de Wakara (près de Dédougou) et de Séguéré.

Nous sommes en relation régulière avec nos 5 partenaires  par mails et WhatsApp.

 

Des exemples de projets soutenus en 2020

 

 

30 projets sont réalisés pour un montant de  25 075 Euros, et sont résumés ci-après :

     · 8 jeunes femmes ont pu ouvrir leur activité (couture, coiffure) à la suite de leur formation professionnelle. Dès qu’elles sont installées, des apprenties travaillent avec elles,

     · D’autres femmes, en 4 groupements, développent leur activité de tissage, de couture, de fabrication de savon. Des aides leur sont accordées pour acquérir les équipements et pour financer les achats de matières nécessaires (fonds de roulement),

    · Des activités rurales sont soutenues : 3 projets pour l’élevage (porcs, poules), 5 projets pour des familles d’agriculteurs qui s’équipent en culture attelée (1 paire de bœufs, 1 charrue, …) et la création d’un fonds d’assurance au nom du groupement pour couvrir le risque de décès accidentel du bœuf,

       ·  Une femme a pu monter un atelier pour transformer en beurre la noix de Karité,

       ·  Le micro-crédit fonctionne bien et concerne 22 groupes, soit  400 femmes,

       ·  Une aide d’urgence alimentaire a bénéficié à 9 groupes soit 185 familles,

      ·  La rénovation de deux bâtiments a permis d’accueillir des enfants du village dans des nouvelles salles de classe.

Trois exemples de projets réalisés en 2020 sont présentés en annexe.

D’autres témoignages de nos activités sont consultables sur le site de l’association.

Notre ambition pour 2021 :

 

Encore et toujours, et malgré les difficultés rencontrées chez nous et chez eux, nous sommes déterminés à poursuivre notre soutien à ces femmes et ces hommes qui ne renoncent pas à voir leur pays retrouver sécurité, calme et développement. Pour ce faire nous nous fixons les objectifs prioritaires suivants :

·       La volonté de renforcer encore nos liens avec nos partenaires burkinabés.

Ce dispositif a permis de démontrer sa pertinence et son efficacité. En effet, actuellement nous sommes dans l’impossibilité de nous rendre sur place pour rencontrer les porteurs de projet. Cultiver ce lien fort sera donc au centre de notre attention dans l’année à venir. Nous continuerons les contacts réguliers par mails et WhatsApp  et aiderons nos partenaires à améliorer le suivi des projets et la gestion des remboursements.

·       L’exigence  demandée à nos  partenaires sur les dossiers de candidature.

L’implication du porteur de projet, sa situation personnelle, sa compréhension des enjeux (risques et opportunités), l’avis conforme de l’association locale qui devra le soutenir au quotidien, demeurent les critères prioritaires de choix.

·       Le développement d’une communication claire, ciblée, économique et attrayante à destination de nos amis donateurs et sympathisants.

Pas de stylos ou de calepins adressés à domicile, pas de plaquettes en papier glacé …

Nous souhaitons poursuivre dans ce sens sans devenir intrusif ni encombrant …

Pour ce faire notre communication passe essentiellement par courriel au travers de :

-          deux ‘’lettres d’information’’. La première en Avril,  fait le point sur la collecte des dons et sur les projets retenus. La deuxième fin novembre dresse le bilan de l’année écoulée et lance la campagne de dons.

-           des ‘’Zoom sur’’ trimestriels présentant une activité ou un projet particulier.

Bien entendu le site d’AVB mis à jour périodiquement est une source d’information ‘’à la demande’’.

Annexe : 

 

        ·       De la restauration en milieu rural …

Le projet consiste à monter une petite unité de restauration dans la commune de DANO, village de LOFING au Sud-ouest du BURKINA près de la frontière du Ghana. Il s’agit d’équiper un local et d’acquérir  du matériel et ustensiles adaptés. Cette activité est à l’adresse des  femmes qui pendant les travaux champêtres n’ont pas toujours le temps de préparer les repas pour la famille qui est aux champs et les enfants à l’école. Elle répond également aux besoins lors des fêtes de funérailles…Les tarifs sont calculés au plus juste pour satisfaire une clientèle rurale. Mme Valérie GANE HIEN Winbor est l’initiatrice de ce projet. Mère de 5 enfants, elle est très engagée dans la vie locale (membre d’associations de femmes pour le maraîchage, pour l’élevage de porcs, …) Le projet a été financé à hauteur de 700 000 f cfa (1050 €). 20% devront être remboursés et participeront au financement d’autres projets.


        ·       Savonnerie à Koudougou

En 2018, un groupe de 8 jeunes femmes du centre CAF avait bénéficié d’équipements (bassines, marmites…) pour fabriquer du savon et avait été doté d’un fonds de roulement  de 700 000 fcfa destiné à se procurer les matières premières nécessaires (huile, soude...). Depuis deux ans l’activité a pris son rythme de croisière, le groupe a acquis de l’expérience. Le groupe a acquis de l’expérience. La production s’est développée. Les savons fabriqués sont cédés à des revendeuses qui les écoulent  rapidement sur les marchés locaux. Cette activité procure des revenus à une vingtaine de personnes. En 2020, l’objectif est d’élargir le groupe à des  personnes supplémentaires, donc d’augmenter la production et diversifier la fabrication en produisant une gamme de qualité supérieure à base de beurre de karité (savon très demandé sur les marchés). Sur le prêt de 200 000 fcfa accordé, une contribution de 20% demandée sous forme de deux remboursements annuels de 20 000 fcfa,  participera au financement d’autres projets.

 

       ·       Aide Urgence alimentaire

Début avril, la situation sanitaire suite au coronavirus  et la vie quotidienne sont  des plus difficiles pour les 185 femmes et leur famille, inscrites dans les 9 groupes animés par le centre CAF de KOUDOUGOU. En effet, la fermeture des marchés a entrainé l’arrêt des échanges économiques et surtout la privation des revenus de chacune d’elles. Leurs activités (tissage, savon, couture, Soumbala) continuent mais les ventes sont très ralenties voir stoppées à cause de la pandémie.

Elles redoutaient de devoir consacrer l’argent destiné au remboursement (équipement et fond de roulement) pour acheter la nourriture pour elles et leurs familles.

Pour éviter cela et surtout pour ne pas casser le  système de financement instauré qui leur donne satisfaction, à leur demande, un projet « 100% don » a été mis en place, à titre exceptionnel, pour garantir un minimum alimentaire dans l’attente de la reprise d’activités.

Cette somme (1 000€) est destinée à l’achat de nourriture à l’intention des jeunes femmes des 9 groupements animés par le centre CAF. Elle a permis  l’achat d’environ  2 000 kg de riz et maïs. Elle a été gérée par le CAF et les représentantes des différents groupements en donnant la priorité aux plus nécessiteuses.

MARS 2020

Chers amis, chers donateurs,

En 2019 vous avez confirmé votre confiance en notre association par votre don effectué au profit de nos amis Villageois du Burkina Faso.

L’ensemble des dons effectués nous a permis de recueillir 23.000 Euros soit plus de 15 millions de  Francs CFA.

Si nous n’avons pu nous rendre sur place en ce début d’année, les contacts avec les 3 associations avec lesquelles nous avons développé un partenariat s’en sont retrouvés renforcés de façon très intense.

Ce choix de travailler en partenariat avec des associations locales (avec lesquelles nous avons signé des conventions définissant l’objet, le contour, les modalités ainsi que les limites de ce partenariat) nous permet aujourd’hui de fonctionner de façon professionnelle et en toute confiance, même à distance et en tissant des liens de solidarité.

Que ce soit à Koudougou avec l’Association Kogl-Taaba : AKT (Kogl Taaba  = s’entraider), à Bobo Dioulasso avec l’association Muso Ka Yiriwali : MKY (Muso Ka Yiriwali  = promotion de la femme) ou à Diébougou avec l’Association Femme, Lève Toi et Marche : AF/LTM, les échanges ont été nombreux et fructueux.

Chaque association nous a confirmé que malgré la tension extrême vécue dans le Nord et l’Est du pays, les régions où nous intervenons demeurent relativement préservées.

Elles nous ont également confirmés le bon déroulement des actions engagées en 2019 (voir ci-dessous la lettre d’information AVB de novembre 2019) 

Concernant les actions à mener en 2020 chaque association nous a fait part des projets qu’elle avait identifiés, analysés et ceux pour lesquels il lui semblait pertinent de les accompagner.

Suite à l’analyse par nos soins de chacun des projets envisagés, aux échanges successifs, questionnements, priorisation et enfin arbitrages, nous avons retenu 30 projets qui vont pouvoir être initiés en 2020 grâce à vos dons.

 

Les 30 projets retenus se répartissent de la façon suivante :

A KOUDOUGOU :

AVB accompagne une centaine de jeunes filles, qui après une formation au centre CAF, se sont organisées  en 8 groupements autour de trois activités

  • la fabrication artisanale de savon

  • la coupe, couture et broderie, de vêtements

  • le tissage du coton local

Les 6 projets déployés leur permettront d’acquérir de nouveaux outils mais surtout d’augmenter le fonds de roulement avec lequel   elles pourront disposer des matières premières nécessaires et ainsi augmenter leur production.

A BOBO DIOULASSO : 

En 2020 AVB aidera 4 jeunes femmes à monter leur atelier de couture et une autre son salon de coiffure. Trois autres qui avaient par le passé bénéficié d’une première aide pourront également grâce à un crédit bonifié agrandir leur atelier existant et mieux l’équiper.

Trois sessions de formation (2 en couture, 1 en coiffure)  sont également prévues pour aider des jeunes déjà installées à améliorer leur savoir faire et progresser dans les techniques pratiquées.

 

A DIEBOUGOU :

400 femmes réparties en 22 groupes solidaires continueront à pouvoir bénéficier de microcrédits.

AVB accompagnera quatre chefs de famille  dans leurs projets de culture attelée, petit commerce ou élevage de porc et poules, mais aussi trois femmes qui souhaitent développer une activité génératrice de revenus : petite restauration, transformation de karité, petit élevage.

A WAKARA :

Il s’agit de 3 familles d’agriculteurs qui se verront proposer chacune un Kit culture attelée (paire de bœufs, charrue ...)

AVB aidera également à la mise en place d’un système de fonds d’assurance destiné  à protéger contre la mort d’un bœuf ceux qui possèdent un attelage culture attelée.

 

Au cours des mois à venir,   nous reviendrons plus en détail sur les actions menées sur chacun de ces sites.

L’envoi de photos, petites vidéos qui nous seront fournies par les associations locales et que nous communiquerons, devraient vous permettre de mieux appréhender les réalités du terrain et des actions engagées grâce à votre soutien.

 

NOVEMBRE 2019

Chers amis, chers donateurs,

La fin de l’année est l’occasion d’effectuer un bilan des actions menées en 2019 par votre association et de vous faire partager note ambition pour 2020.

C’est également la période durant laquelle nous nous adressons à vous pour solliciter votre soutien en faveur des actions menées auprès de populations défavorisées du Burkina Faso.

Ce pays est soumis, depuis des mois, à des atteintes à la sécurité des habitants et à des troubles diligentés par des groupes armés qui cherchent à déstabiliser le pays, surtout dans le nord et la partie sahélienne.

Dans ce climat tendu, nos efforts pour aider les populations dans le sud du pays ne se relâcheront pas.

La majeure partie des projets permet à des femmes de créer leur emploi après une remise à niveau scolaire et une formation, ou d’aider des groupes de femmes pour qu’elles puissent vivre de leur travail. Quelques familles d’agriculteurs ont bénéficié d’un équipement (culture attelée, …) pour le travail des champs.

AVB s’efforce de promouvoir des petits groupements pour la mise en place d’opérations : solidarité et entraide entre les membres sont sollicitées. L’accompagnement et le suivi sont assurés par les associations burkinabés, nos partenaires.

Les projets soutenus en 2019

 

  • 30 projets réalisés pour un montant de 23 850 Euros

  • Les activités ainsi créées concernent : Le tissage, la couture, la production artisanale locale, la coiffure, le jardinage, l’élevage, la culture attelée. Plus de 100 femmes sont ainsi concernées cette année (certains projets sont portés par des groupements de femmes appelées localement ‘’Tontines’’)

  • Le micro-crédit : Plus de 300 femmes en ont bénéficié cette année.

  • Des actions de formations à l’entreprenariat ont également été soutenues en 2019

    Le détail de certaines de ces actions peut être consulté sur le site de l’association.

 

Trois axes prioritaires menés en 2019 :

  • Travail sur chacun des 3 sites en partenariat avec des associations locales reconnues officiellement  et avec établissement de conventions de partenariat.

      Plusieurs avantages à ce choix : Travailler avec de véritables professionnels, garantir un suivi au quotidien de              qualité, impliquer les burkinabés en amont de notre chaine de solidarité, identifier de réelles problématiques de            terrain.

  • Poursuite et pérennisation au soutien de projets essentiellement portées par des femmes et des jeunes femmes de ce pays.

      Ce sont le plus souvent les femmes qui chargées de famille impulsent des projets concrets, et sont déterminées à        les mener à bien.

  • Mise en place d’un dispositif permettant d’informer périodiquement en toute transparence les donateurs des actions menées sur le terrain et porter ainsi témoignage de la mise en œuvre effective et du bien-fondé de ces actions : Site internet, lettre d’information et ‘’Zoom sur’’.

 

Un exemple de projet individuel financé par AVB :

Fatimata a 28 ans. Elle a obtenu son CQP couture en 2013. Après plusieurs stages elle a souhaité s’installer à son compte. Pour ce faire elle doit acquérir deux machines à coudre, un mannequin, un fer à repasser, des petites fournitures. Très motivée, elle a le local pour travailler. Soutenue par l’association locale MKY, elle sollicite 300.000 Fcfa (450€) afin de financer l’investissement.

AVB lui a donc octroyé 240.000 Fcfa sous forme de don et 60.000 Fcfa remboursable en deux annuités à partir de la deuxième année d’activité.

Fatimata sera donc accompagnée durant 3 années au quotidien par l’association MKY qui va pouvoir vérifier la bonne utilisation des fonds, conseiller l’intéressée dans la mise en œuvre de son projet, garantir le remboursement de la partie prêt (*). En cette fin d’année Fatimata a pu débuter son activité dans de bonnes conditions.

 

Un exemple de projet d’un groupement financé par AVB :

Concerne un groupe de 15 femmes situé à Koudougou. Certaines  d’entre elles possèdent un métier cadre en fer qu’il convient de moderniser  en remplaçant  les lisses  et le peigne  par des modèles  en métal beaucoup plus résistants. D’autres doivent faire l’acquisition de métiers neufs. L’investissement est de 710.000 Fcfa

 AVB a donc octroyé 568.000 Fcfa sous forme de don et 142.000 Fcfa remboursable en deux annuités à partir de la deuxième année d’activité.

Ce groupement sera donc accompagné durant 3 années au quotidien par l’association AKT qui va pouvoir vérifier la bonne utilisation des fonds, conseiller le groupement dans le développement de son activité, garantir le remboursement de la partie prêt (*). En cette fin d’année tous les métiers ont pu être rénovés pour les uns et remplacés pour les autres. La production de tissage a ainsi pu être de qualité et vendue dans de bonnes conditions.

(*)Les sommes reversées par les porteurs de projet servent bien entendu à contribuer au financement de nouveaux prêts. A l’heure actuelle 98% de la partie prêts octroyés lors du financement sont remboursés en temps et heure.

 

Ensemble des projets soutenus par AVB en 2019 :

A Koudougou :

  • 2 groupements de femmes concernant l’activité tissage,

  • 1 groupement concernant la fabrication de Soumbala(1),

  • 2 groupements de femmes concernant les activités couture et broderie,

  • 2 groupements de femmes concernant la production locale de savon,

  1. Epice fabriquée à partir des  graines de Néré

A Bobo Dioulasso :

  • 8 femmes après formation concernant l’activité Couture,

  • 2 femmes après formation concernant l’activité Coiffure,

  • 3 femmes concernant les activités de petit commerce,

A Diébougou :

  • 1 groupement concernant l’activité Jardinage,

  • 1 groupement concernant l’activité d’élevage porcin,

  • 20 groupements de femmes concernant le Micro-crédit,

  • 1 groupement concernant la création de fosses fumières,

  • 5 familles d’agriculteurs concernant la culture attelée,

Notre ambition pour 2020 :           

Dans un contexte régional extrêmement tendu nous sommes déterminés à poursuivre notre soutien à ces femmes et ces hommes qui ne renoncent pas à voir ce pays retrouver sécurité, calme et développement. Pour ce faire et à notre humble mesure nous allons :

  • Renforcer les liens qui nous unissent aux trois associations locales (MKY, AKT et AF/LTM). Cela est d’autant plus indispensable que notre mission au Burkina Faso prévu en février 2020 est pour l’instant suspendue aux recommandations de France Diplomatie.

  • Prioriser notre soutien aux projets présentant le plus de chance d’un aboutissement favorable. L’implication du porteur de projet, sa situation personnelle, sa compréhension des enjeux (risques et opportunités), l’avis de l’association locale qui devra le soutenir au quotidien, seront les critères prioritaires de choix

  • Structurer formellement la communication auprès de nos amis donateurs ainsi qu’auprès de nos amis sympathisants et prospects.

Contact :

Tel : 01 64 37 78 86

Email : avburkina@gmail.com

Site : avburkina.org

Adresse Postale : 

Les Amis des Villageois du Burkina Faso

201, Avenue Gabriel Péri 77190 Dammarie-Les-Lys

Association régie par la loi de 1901, déclarée à la préfecture de Seine-et-Marne, publiée au JOAFE et reconnue d’intérêt général

© 2023 by Feed The World. Proudly created with Wix.com